Quand la fast fashion devient écoresponsable

COUVERTURE - QUAND LA FAST FASHION SE MET AU CONSCIOUS - ROSE CAPSULEPause musicale : Metronomy – A thing for me (Breakbot remix) 

Conscious et compagnie…

Ça y est, on peut enfin le dire : le printemps est officiellement là ! Et puisque nous ne sommes pas les seuls à nous réjouir des premiers bourgeons et des futurs beaux jours qui nous attendent, les marques aussi en profitent pour nous faire découvrir leurs nouvelles collections.

Et en parlant de nouvelles collections, comme à chaque printemps depuis 2011, H&M nous sort le grand jeu avec sa collection capsule Conscious. Mais cette année, ce créneau est aussi exploité par une autre grande marque, Mango, avec sa Committed collection.

Vous vous doutez bien que je ne vais sûrement pas vous parler de pâquerettes et de fleurs bleues dans cet article qui s’annonce être un peu différent des autres et surtout avec une réflexion plus poussée.

MISE EN PAGE 3Mais avant de commencer, puisqu’on parle de collections soucieuses de l’environnement, faisons un petit point sur la question :

L’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante de la planète (derrière l’industrie du pétrole). Des tas de facteurs ont un impact plus que conséquent sur l’environnement, et parmi ceux qui font le plus de dégâts, on compte les teintures chimiques, les tissus transformés, sans compter les pesticides utilisés aux cultures de coton, les tonnes de vêtements jetés à la poubelle chaque année et toutes les petites mains payées au lance-pierre et risquant leurs santés pour nos jolis vêtements.

Cette infographie de l’entreprise My Twist résume bien la chose, mais pour ceux ou celles qui voudraient en savoir davantage, je vous invite à regarder le documentaire « The True Cost » (qui m’a été conseillé par la blogueuse de Let it Glow que je remercie pour cette pépite !).

Loin de moi l’idée de faire un article moralisateur, mais je pense qu’il est bon de rappeler que l’industrie de la mode n’a pas que des bons côtés.

LE CONCEPT - ROSE CAPSULEQue cela soit pour H&M ou pour Mango, le concept est le même : fabriquer une collection en limitant l’impact sur l’environnement. Par conséquent, ces collections sont toutes deux en édition limitée, comme pour faire un pied de nez à la société de sur-consommation pour laquelle les deux marques participent amplement.

Dans les deux collections, l’objectif est le même : allier tendance et écologie. On y trouve alors sans surprise des textiles réputés comme étant relativement naturels et écologiques, tels que le tencel, le modal ou le coton bio, ou encore des tissus recyclés. Et les marques n’oublient pas de nous en faire part… MISE EN PAGE 5VERITABLE AMBITION OU JUSTE UNE TENDANCE DE PLUS - ROSE CAPSULELes étiquettes « écoresponsable » ou « conscious » que l’on peut voir un peu partout, notamment sur le site d’H&M, redorent l’image de la fast fashion, ce système où l’on produit toujours plus, toujours plus vite, à des prix toujours plus bas. Mais à en voir toutes les grandes marques faire leurs collections capsule écoresponsables à tour de rôle, on se dit qu’un déclic s’est peut-être produit et que la fast fashion a décidé de produire autrement et respectueusement.

Cela partait d’une bonne intention, mais seulement voilà : la fast fashion reste de la fast fashion.MISE EN PAGE 1

PAS SI ETHIQUE QUE CA - ROSE CAPSULELes tissus sont respectueux de l’environnement, les teintures sont choisies pour avoir un faible impact sur ce dernier, le design des vêtements est là, mais les prix restent les mêmes. Il n’y a pas comme un hic ?

Vous comme moi, nous ne sommes pas dupes. Des prix bas cachent toujours quelque chose, et en général, la vérité n’est jamais belle à voir. Prôner une mode éthique et responsable est un beau message. Mais la main d’oeuvre ne fait-elle pas partie intégrante de cette mode qui se veut exemplaire et presque pionnière sur la question de l’environnement ? On dirait que cela importe peu puisque ni Mango ni H&M ne l’évoquent, comme inexistante.MISE EN PAGE 4POUR RESUMER - ROSE CAPSULEJe n’irai pas jusqu’à dire que ces collections sont mensongères car ils respectent leurs engagements malgré tout : ceux de tissus plus responsables. Et dans un certain sens, on dira que c’est toujours mieux que rien. Mais pour moi, les collections Conscious ou Committed ont un sacré goût d’inachevé. Pourquoi ne jamais aller jusqu’au bout du concept afin d’être éthique à 100% ? Au fond, on a tous la réponse : les bénéfices.

Je ne vais pas parler d’argent et de business ici, ce n’est pas le lieu, et par ailleurs je n’ai pas de leçon à donner en matière d’écologie. Cependant, ne laissons pas l’éthique devenir une tendance comme une autre, et rendons nous compte que cela devrait être la norme de toute production, le minimum à respecter. Et, dans mes mots bien sûr, je parle de l’éthique au sens large, pas seulement celle qui implique le choix de matières plus naturelles, mais aussi celle qui respecte tous les employés qui participent à l’élaboration d’un vêtement. Et à notre échelle, prendre conscience de tout cela me parait être un bon début.MISE EN PAGE 2

C’était un article un peu exceptionnel, mais puisque je parle de mode sur mon blog, je pense qu’il est important et nécessaire d’aborder également des sujets qui nous mènent à penser la mode autrement.

J’espère que le sujet vous aura intéressé et que cela vous aura fait réfléchir ! J’attends vos retours avec patience ! 

Que pensez-vous des collections éthiques ?
Est-ce un sujet qui vous préoccupe ?

Dites-moi tout dans les commentaires et n’oubliez pas de me suivre sur les réseaux !

                                                 instagram   twitter   hellocoton   pinterest   FACEBOOK

Publicités

19 réflexions sur “Quand la fast fashion devient écoresponsable

  1. Je trouve ça bien que Mango s’y mette aussi ! Toutes les grandes enseignes devraient d’ailleurs le faire !
    Même si c’est sûr que leurs prix  » bas  » ne sont pas bon signe…
    C’est déjà un bon début je dirai 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Complètement d’accord ! Cest pourquoi je n’achète plus chez H&M meme s’ils font des collections « conscious ». Leurs pratiques sont les mêmes et le salaire des travailleurs aussi… dans le même genre que The true cost, il y a The Sweatshop. Très intéressant.

    C’est vraiment un sujet qui me touche, merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as bien raison. Ces collections mettent un pied dans une mode plus consciencieuse mais ne respecte pas assez leur engagement pour que ce soit réellement une mode écoresponsable (Je n’étais pas au courant pour Mango merci !)

    Aimé par 1 personne

    • Je ne peux être que d’accord ! Ça serait bien qu’une grande marque ose enfin aller au bout de cette démarche et ne pas faire les choses qu’à moitié en s’en contentant
      Merci de ton passage ! 🙂
      Bisous ♡

      J'aime

  4. Merci pour cet article très éclairant sur ces collections capsules . Comme ce sujet te tiens à cœur je t’invite à découvrir sur mon blog la vision éco responsable de Panoply mais aussi Ethipop, dont j’ai fait les interviews des fondatrices. Comme quoi style et responsabilité ne sont pas incompatibles 😉

    J'aime

  5. Je pense aussi que c’est une « fausse » tendance, de la fast fashion reste de la fast fashion, pour devenir éthique, il lui faudrait redéfinir le prix, son image, et ça ne plairait plus aux gens qui viennent chercher le style « fast » chez eux !

    Aimé par 1 personne

    • C’est sûr qu’être éthique et en même temps produire non stop en grosse quantité, c’est rarement compatible malheureusement. Et c’est encore plus malheureux de voir que la plupart de la production est destinée à être jetée, que cela soit vendu ou non d’ailleurs 😦
      Bisous ♡

      J'aime

  6. J’aime beaucoup cette conception de la mode responsable et j’espère que les marques vont de plus en plus se réveiller quant à ce sujet parce que c’est avec ce genre d’initiative qu’on peut essayer d’améliorer la situation climatique actuelle :).

    Noémie xx

    Aimé par 1 personne

  7. Je pense aussi la même chose que toi. La mode éthique c’est bien mais je pense que les marques pensent toujours à vendre avant tout et puisque la tendance actuellement chez les consommateurs c’est de se tourner vers des produits plus naturels, bah ils s’y mettent pour ne pas perdre cette part de marché. C’est peut être une manière cynique de penser (même si c’est déjà un bon pas qu’ils font) mais le capitalisme restera le capitalisme. 🙂 😦

    Aimé par 1 personne

  8. C’est simplement parce que les gens prennent de plus en plus conscience de la fast fashion et des dégâts occasionnés (en tout cas j’aime à le penser) et pour redorer leurs blasons, l’idée est pas mauvaise mais business is business, pour ma part c’est boycott total et achat de vraies belles pièces.

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que ce n’est pas facile d’échapper aux grandes marques et je suis la première à m’en rendre compte ! Surtout quand on adore la mode et qu’on a un budget très serré :/
      Merci de ta visite !
      Bisous ♡

      J'aime

  9. Pingback: Des marques éthiques pour s’habiller tendance | Rose Capsule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s